Accueil - Rechercher - Muse des - 正文

Introduction au Musée des arts locaux de sauter la porte du dragon

2018-10-12 10:26:36

La diversité, le resplendissement et la créativité infinitive des arts folkloriques du pays se reflètent vivement par les beaux-arts visuels sur la terre de Chine.

Les beaux-arts folkloriques se divisent en deux parties dont l’une est l’artisanat traditionel et l’autre les beaux-arts locaux. La première se trouve souvent dans les villes, se fait par les artisans professionnels qui prennent des matériaux précieux comme de la pierre précieuse, de l’ivoire, de l’or, de l’argent et du santal rouge pour rechercher l’art qui l’emporte sur la nature. La dernière se trouve dans les vastes villages dont les créateurs sont tous les paysans qui prennent par hasard les matériaux près d’eux comme du bois, de l’herbe, de la brique, de la pierre, du bambou et du papier sans aucune finesse pour simplement s’exprimer, par conséquence les caractères régionaux et éthniques sont bien montrés.

Le Musée met l’accent sur le domaine des beaux-arts locaux, choisit des variétés typiques en vue de faire avoir une idée globale dans l’immense océan de leur monde pour montrer le charme et l’esprit des beaux-arts folkloriques.

Le présent Musée est un secteur réel de la recherche des beaux-arts folkloriques de la Faculté et l’atelier du travail pour les étudiants de recherche. Sa collection vient de la collection privée de M. Feng Jicai et de ses amis.



Introductions des salles

1.Introduction de la salle de découpage et de peinture de Nouvel An chinois

L’estampe de Nouvel An chinois et le découpage du papier sont les plus importants beaux-arts folkloriques traditionnels de Chine qui sont tous classés comme les héritages culturels du pays. Le découpage du papier est déjà classé comme l’héritage culturel du monde. Cette salle expose non seulement des copies rares et précieuses de l’estampe de Nouvel An et des découpages, mais aussi des ateliers d’artisan de l’époque et des scènes humaines pendant des festivals folkloriques.


2. Introduction de la salle de sculpture

La sculpture ancienne chinoise est différente des peintures. Les peintures sont entrées chez les lettrés et les élites où les peintres étaient émergents les uns après les autres, pourtant la sculpture restait toujours dans les broussailles, les ?uvres de qualité excellente de chaque époque étaient toutes nées chez les inconnus artisanats de gravure folkloriques.

Depuis l’invention d’outil en pierre et en céramique à l’époque primitive, la sculpture et le modelage ont été ainsi nés. La sculpture est différente du modelage. La sculpture travaille sur les matières dures en diminuant les excédents pour garder l’image du c?ur. Le modelage travaille sur les matières molles et s’enrichit en ajoutant les nécessaires pour achever l’image dans la tête.

L’histoire chinoise est longue, les régions sont variables, les ethniques sont nombreux, les styles de sculpture et de modelage sont innombrables ainsi le sont les chefs-d’?uvre folkloriques. La présente salle sélectionne les ?uvres selon leurs valeurs historiques et culturelles, en même temps insiste bien sur l’esthétique alors qu’on trouve souvent ici des ?uvres rares du monde.

La présente salle se divise en deux parties, l’une pour la transmission et la transformation des styles de sculpture et de modelage de chaque époque, l’autre pour les aspects d’applications folkloriques de sculpture et de modelage.


3.Introduction de la salle de peintres folkloriques

La peinture de l’homme provient de l’expression libre et spontanée, puis évolue au fur et à mesure de la création de technologies et d’habiletés jusqu’à la spécialisation et la professionnalisation. à l’époque, on appelle ces peintres professionnels artisans de peinture ou experts de peinture qui travaillent principalement pour la cour et la religion. Après l’époque des Tang, les meilleurs des artisans de peinture deviennent les peintres de cour puis sont connus par le monde. Pourtant les artisans de peinture actifs folkloriques sont toujours tombés dans l’oubli de telle fa?on que beaucoup de leurs chefs-d’?uvre ne sont pas bien gardés, même disparus. Les chefs-d’?uvre dans la salle sont souvent les exemplaires excellents et uniques comme Kshitigarbha de l’eau et de la terre, la Figure d’ancêtres, les Peintures folkloriques et la Peinture de l’empereur Pan de l’ethnie Yao. Les joyaux du Musée sont le “Portrait du ma?tre de la tombe à l’époque des Liao” et la “Peinture de l’éducation à ses enfants de l’empereur Gaozong dans la dynastie des Qing (Qian Long)”.


4. Introduction de la salle de la vie épanouissante

Le go?t populaire du beau se reflète de nombreuses manières différentes dans la vie quotidienne. Les ethniques sont nombreux, leurs traditions sont variées, les matières naturelles et les outils de travail sont distincts de sorte que les expressions des arts sont extrêmement abondantes. La présente salle montre tous les aspects folkloriques du monde d’esthétique et de leurs sentiments par des meubles et des offrandes, en passant par des outils variés et des vêtements de décor, jusqu’à des objets de festival et des ornements de jouet.


5. Introduction de la salle du tissu à dessins en bleu

La décoration traditionnelle de vêtements pour les femmes de Chine comprend deux variétés, celle de l’impression et de la teinture, et celle de la broderie. Les femmes au sud qui travaillent portent du tissu à dessins en bleu. Le tissu à dessins en bleu a une longue histoire, la fa?on de fabrication est variable, elle comprend en principe l’impression réservée en double face par deux pochoirs ciselés, la teinture par azurant du tissu dessiné par de la cire, la teinture du tissu noué partiellement et la teinture du tissu à dessins en bleu. Le tissu à dessins en bleu est populaire dans la province du Jiangsu.

Ici on montre le tissu à dessins en bleu de la ville de Nantong et son processus de fabrication. La province du Jiangsu est proche de la mer, le climat est doux et mouillé, le sol est spongieux, il est convenable de cultiver du coton. A l’époque de ferme, toutes les familles filent, tissent, gravent la planche et teignent de la fleur avec l’indigo. Les femmes chinoises portent du tissu à dessins en bleu depuis au moins mille ans, il y a plus de dix milles variétés de dessins. Sous l’impact de l’industrialisation, le tissu à dessins en bleu est en disparition, il a été classé comme le Patrimoine culturel immatériel pour sauvegarder son artisanat traditionnel.


6.Introduction de la salle de l’Imprimerie Typographique

L’Imprimerie Typographique des caractères mobiles en taille du bois est une grande invention de la Chine. A l’époque de Qingli de la dynastie des Song, M. Bi Sheng grave des caractères en pélinite, puis les rend durs dans le feu et les typographie pour l’imprimerie. Cette invention appara?t quatre cents ans plus t?t que la typographie des mots en métal employée par l’Allemand Johannes Gensfleisch zur Laden zum Gutenberg. Elle avance beaucoup la diffusion des cultures et la progression des civilisations. A l’époque de la dynastie des Yuan, les mots du bois taillé sont alors inventés.

La présente salle montre des caractères du bois taillé provenant de la région de Rui An au sud de la province du Zhe Jiang. Les agriculteurs de cette région rédigent leurs répertoires de race tous les dix ans ou vingt ans jusqu’aujourd’hui. Grace à cette tradition, l’important patrimoine du pays --- l’ancienne technologie de l’imprimerie typographique des caractères mobiles, est encore conservé et vivant. A partir d’ici, nous pouvons toucher directement l’origine de l’histoire millénaire de l’imprimerie et acquérir un sentiment vif et élégant sur l’ancienne civilisation.


7. Introduction de la salle de toutes les fleurs

La présente salle montre les essences des arts folkloriques contemporains d’où on peut voir les chefs-d’oeuvre actuels des descendants des arts folkloriques traditionnels et aussi apprécier les styles uniques des talents des arts folkloriques et les aspects d’épanouissements de toutes les fleurs de nouvelle époque.


8. Introduction du Magasin de collection

Etant une partie étendue du Musée d’arts locaux de sauter la porte du dragon, le Magasin de collection réserve de précieuses collections comme des découpages du papier et des estampes de Nouvel An chinois. La collection relative aux estampes de Nouvel An est particulièrement majoritaire, par exemple, les mille précieuses anciennes estampes de Nouvel An, des engravants de chaque origine, des outils d’imprimerie et des documents concernés.


河北快3-河北福彩快3-【500彩票】